Assertions visuelles

 

Les 3 cases ( a )  : [ A/2 ], [ A/3 ] et [ A/4 ] * MANQUE : ( 43 ) colonne ( A )

 

Les 3 cases ( b )  : [ E/2 ], [ E/3 ] et [ E/4 ] * MANQUE : ( 35 ) colonne ( E )

 

Les 3 cases ( c )  : [ 2/A ], [ 2/C ] et [ 2/E ] * MANQUE : ( 49 )    ligne   ( 2 )

 

Les 3 cases ( d )  : [ 4/A ], [ 4/C ] et [ 4/E ] * MANQUE : ( 29 )    ligne   ( 4 )

 

 

*      La case [ a / c ]     

*       est l’intersection des MANQUES : ( 43 ) et ( 49 )

 

*      La case [ a / d ]     

*       est l’intersection des MANQUES : ( 43 ) et ( 29 )

      

*      La case [ c / b ]     

*       est l’intersection des MANQUES : ( 35 ) et ( 49 )

      

*      La case [ d / b ]     

*       est l’intersection des MANQUES : ( 35 ) et ( 29 )

      

      

 

Nombres Restants :  2 ;3 ;4 ;6 ;8 ;10 ;11 ;12 ;14 ;15 ;16 ;18 ;20 ;22 ;23 et 24.

 

 

Nombres Pris :  1 ;5 ;7 ;9 ;13 ;17 ;19 ;21 et 25.


 

 

 

 

Les Nombres Restants d'Associations réelles ( N R A )

 

Les nombres restants d’associations ( N R A ) entrent dans la formation d'un carré des quatre manques. La méthode du carré des croissants nous avait procuré : neuf nombres pris et seize nombres restants du carré du « même nom », qui ont été utilisés pour émettre les solutions réelles de manques délivrées pour votre grille magique par la pratique des aiguilles primitives, que j'ai eu le plaisir de vous révélée, pour que vous puissiez la manipulactionner.

La technique qui va être nouvellement adaptée, ce fait à partir des nombres restants d'associations, qui permet de cheminer sur le sentier de la magicité en toute sécurité et cohérence à ce qui a déjà été méthodiquement réalisé auparavant.

Pour chacune des associations réelles qui vont être développées, les six nombres de l'association ( N R A ) analysée seront mis à l'index, et deviennent à leur tour des nombres pris par obligation : ce qui n'est pas très complexe à comprendre : On n’insère en aucun cas deux même valeurs dans une même mosaïque alchimimagique.


25 cases – ( 9 nombres PRIS + 6 nombres d’association ) = 10 N R A

 

Une association réelle de manques 19 et 59 totalise 10 nombres restants d'association ; vous allez donc me chercher ( pour vos quatorze associations réelles de manques 19 et 59 ), les dix nombres restants d'association sur les 25 disponibles qui destituent les nombres pris définis et les six nombres qui forment l'association des deux solutions de manques en ( 3 X ).

 

Complétez cette recherche des dix Nombres Restants pour vos quatorze Associations  ( réelles )

 

 

 

 

ASSOCIATION ) 1 a :       /       /       et       /       /      ( 1 )

 

N R A ( 01 ) :       /       /       /       /       /       /       /       /       et       /

 

 

 

ASSOCIATION ) 1 c :       /       /       et       /       /      ( 2 )

 

N R A ( 02 ) :       /       /       /       /       /       /       /       /       et       /

 

 

 

ASSOCIATION ) 1 d :       /       /       et       /       /      ( 3 )

 

N R A ( 03 ) :       /       /       /       /       /       /       /       /       et       /

 

 

 

ASSOCIATION ) 2 a :       /       /       et       /       /      ( 4 )

 

N R A ( 04 ) :       /       /       /       /       /       /       /       /       et       /

 

 

 

ASSOCIATION ) 2 b :       /       /       et       /       /      ( 5 )

 

N R A ( 05 ) :       /       /       /       /       /       /       /       /       et       /

 

 

 

ASSOCIATION ) 2 c :       /       /       et       /       /      ( 6 )

 

N R A ( 06 ) :       /       /       /       /       /       /       /       /       et       /

 

 

 

ASSOCIATION ) 2 d :       /       /       et       /       /      ( 7 )

 

N R A ( 07 ) :       /       /       /       /       /       /       /       /       et       /

 

 

 

ASSOCIATION ) 3 b :       /       /       et       /       /      ( 8 )

 

N R A ( 08 ) :       /       /       /       /       /       /       /       /       et       /

 

 

 

ASSOCIATION ) 3 c:       /       /       et       /       /      ( 9 )

 

N R A ( 09 ) :       /       /       /       /       /       /       /       /       et       /

 


 

ASSOCIATION ) 3 d :       /       /       et       /       /      ( 10 )

 

N R A ( 10 ) :       /       /       /       /       /       /       /       /       et       /

 

 

 

ASSOCIATION ) 4 a :       /       /       et       /       /      ( 11 )

 

N R A ( 11 ) :       /       /       /       /       /       /       /       /       et       /

 

 

 

ASSOCIATION ) 4 b :       /       /       et       /       /      ( 12 )

 

N R A ( 12 ) :       /       /       /       /       /       /       /       /       et       /

 

 

 

ASSOCIATION ) 4 c :       /       /       et       /       /      ( 13 )

 

N R A ( 13 ) :       /       /       /       /       /       /       /       /       et       /

 

 

 

ASSOCIATION ) 4 d :       /       /       et       /       /      ( 14 )

 

N R A ( 14 ) :       /       /       /       /       /       /       /       /       et       /

 

 

 

Notes utiles sur les Nombres Restants d'Associations

 

La structuration d'une résolution réelle du carré des quatre manques est régie par huit des dix nombres restants de l'association traitée.

Les deux nombres qui ne seront pas utilisés dans une résolution d'un carré des quatre manques se placeront dans les cases [ B/3 ] et [ D/3 ] pour lesquelles nous venons de résoudre toutes les probabilités trilogimagiques admises à votre quêste sur le sentier de la magicité pratiquée depuis une éternité.

Les deux nombres restants d'association qui ne seront pas utilisés dans une résolution d'un carré des quatre manques s’appelleront : Les deux Nombres Restants du Carré des quatre Manques ( 2  N R C 4 M )

Mais n’allons pas trop vite, et prenons ensemble le temps de détailler cette particularité « d’une résolution d'un carré des quatre manques », pour que vous parveniez à l’assimiler du bout des doigts, à la manière d'un prestidigitateur qui nous émerveille de ces tours prestigieux.

La restitution d'un carré magique traditionnel est comparable à une carte routière.

Plusieurs sentiers, chemins, routes, départementales, nationales ou autoroutes permettent d'arriver à destination : le but du jeu est de ne pas se perdre et de vue la destination souhaitée qui doit être concrétisée.

Les voitures, les scooters, les bateaux, les trains, et les avions permettent bien d'aller plus vite et d’amoindrir ainsi le temps imparti au but initial «  la recherche de la magicité » que l'on effectuerait avec de telles méthodes qui existent et que vous appliquerez peut-être dans un prochain chapitre ; Mais il est dommage que ces petits jeux n’apportent aucune réponse ( et donc satisfaction ) sur leurs mécanismes (du moins à mon niveau de scolarité effectuée).


Voilà pourquoi je suis un simple chevalier qui arbore un destrier mythologique pour monture, et que je ne vous expliquerai pas ces autres parcours qui s’écartent de notre pèlerinage initial ; Mais à loisir vous pourrez toujours les essayer, ce qui est néanmoins plaisant et suffisants.

En fin d'ouvrage, vous pourrez créer avec le soutien de méthodes expéditives, des numéromagiques cathédrales à partir d’élémentaires chapelles, églises ou monastères magigothiconumériques ou bien également de vous initier à des cheminements qui se concrétisent conformément à d’emblématiques écritures automagiques qui ont à peu près la même fonction dans le temps ;

 

 

 

Mais ceci est une autre histoire qui vous sera comptée ultérieurement.

 

 

Enfin une bonne nouvelle, vous pouvez ranger la calculatrice dans son étui !

 

 

 

 

 

«   au moment d'entreprendre quelque grand œuvre,

trouve un associé digne de foi   »

 

 

 

Ouvrez bien grand vos yeux, pour ne pas faire trébucher les pieds de votre destrier, ( en le guidant ), sur l’une des innombrables souches que jonchent les feuilles automnales du sentier de la magicité que vous poursuivez. Ma satisfaction était, et est toujours, celle de vous permettre de concrétiser des magic de A à Z.

 

j'espère que la formule que j'ai adaptée vous à séduite, et que vous parviendrez bien vite à cette clairière magique qui est le but de votre destination et l’assise de vos numéromagiques. Plusieurs sentiers d'investigations d’une résolution réelle du carré des quatre manques s’offraient à moi, il a bien fallu en choisir un, et si tenir. Je vous le restitue dans son intégralité, avec des commentaires similaires à ceux déjà engagés, pour vous faire apprécier cette méthode visuelle, et très simple dans les soubassements de sa genèse.

 

Vous êtes ce pauvre chevalier qui effectuez un pèlerinage sur un destrier mythologique, vous n'allez peut-être pas bien vite et vous pourrez au moins profité du paysage, alors en route pour la balade visuelle.

 

Le chevalier n’est pas pressé, il chemine avec sa monture mythologique sur le sentier de la magicité, attentif au milieu des étourdis, éveillé au milieu des endormis ; Le preux chevalier chevauchent lentement, laissant les autres aussi loin derrière lui, qu'un coursier distance des bêtes de sommes.


Exemple de résolution réelle

d'un carré des quatre manques

 

Association réelle n° 2 c ) :   24 / 20 / 15  et    11   /          /         .

Complétez la liste que vous deviez déjà avoir défini pour cette association n°06

 

 

Les Nombres Restants d'Associations réelles  ( N R A )

 

N R A ( 06 ) :  3   /  4   /         /         /         /         /         /         /        et         /

 

 

 

 


La liste des nombres restants d'associations ( N R A ), que vous venez de rechercher pour vos quatorze associations réelles des manques 19 et 59, va vous permettre de sélectionner les solutions restantes des manques 29 ; 35 ; 43 et 49 qui entrent dans formation du carré des quatre-manques.

 

 

 

Revenons un instant et en arrière

 

Les solutions réelles de manques qui ont été découvertes par la méthode de la règle à aiguilles étaient à cette époque reconstituées à partir de nombres restants du carré des croissants ( N R C C ) .

Hors, maintenant viennent s'ajouter les nombres d’associations réelles des manques 19 et 59 que sont les valeurs : ( 24 / 20 / 15 ) et ( 11 / 6 / 2 ) pour notre exemple de résolution du carré des quatre manques.

 

Les ( N R A ) que je vous ai fait rechercher, sont les seuls nombres de leur association habilités à configurer dans la représentation des solutions de manques qui forment le carré des quatre manques analysé.

 

Heureusement, il n’est pas nécessaire de refaire cette recherche de solutions par la précédente méthode un peu folle des aiguilles primitives qui seraient ajustée pour la circonstance de notre exemple aux seuls nombres restants d'associations que vous avez mentionnés et ( 24 / 20 / 15 ) et ( 11 / 6 / 2 ) deviendraient des ( N P ).

 

 

Comment effectuer cette réfections de solutions ?

 

Je vous laisse un temps de réflexion !!

 

Tic-tac ! Tic-tac ! Tic-tac ! Tic-tac ! Tic-tac ! Driiingggg!!!!!

 

 

Vous reprendrez simplement celles déjà trouvées pour les manques concernés par ce carré des 4 manques, et vous ne garderez comme solutions restantes d'associations réelles, que celles qui sont réalisées avec des nombres restants de l'association qui gouvernent votre étude. Les solutions restantes d'associations se reportent dans les emplacements qui sont situées dans les cadres probabilités restantes d'associations des quatorze tableaux qui ont été insérés ci-après, et qui appartiennent aux quatorze associations réelles de manques que vous éluciderez.

 

Pour chacun de ces tableaux vous prendrez soin de reporter les dix ( N R A ) dont peuvent disposer chacune de ces solutions restantes d'association réelles.

 

Cool la vie de chevalier !


 

En conséquence, à partir de ces nombres restants d'association il vous faudra jongler avec les pages des cadres :

Solutions réelles de manques que vous avez complété lors de la méthode des aiguilles pour reporter vos réfections dans les tableaux : Probabilité des solutions réelles restantes d'associations ( en N R A ), du carré des 4 manques de l’association analysée .

 

Dès lors, les solutions restantes d’associations des manques 49 ; 43 ; 35 et 29 ne peuvent être formées qu’avec les dix valeurs qui correspondent aux nombres restants de l'association que vous accomplirez alors ;et Leur notation s'effectue par ordre décroissant des valeurs numériques qui constituent la dite :« solutions restantes d'association »

 

 

Le chevalier sur le sentier de la gloire, se voit donc « impôtsé » un droit « au travail », qui n’est certes que visuel, qui ne demande pas trop d'efforts, qui est exigible de suite, et qui doit être recouvrer avant de poursuivre la narration des autres pages de cet ouvrage.

 

Il n’est donc pas nécessaire de vous précipiter dans les pages :« faciliter » pour pomper les hypothétiques réponses, qui ne figurent du reste pas sous cette rubrique, mais qui sont néanmoins offertes dans l'œuvre, par votre propre labeur.

 

 

 

 

 

 

     Le narrateur            _ Ne fait pas la tête, et ad ’  ta l'heure ?

 

     Le chevalier           _ oui - ouinnnnnnn  !!!