Carré corné:
 

 

 


!

 

 

 

   M’ enfin ! ! !

 

?

 

pourquoi la recherche

des solutions réelles

de ce manque en ( 4 X )

n'est-elle pas encore terminée

 

 

 

 

Octogone:  *Si vous avez déjà parcouru ses commentaires,

je vous autorise à faire un petit bond dans le temps,

et à vous téléportez dans les protocoles

qui sommeil au plus profond

de l’inconscient

du chevalier

 

 

 

 

 

 

 

pour tous les autres chevaliers

des manques en ( 3 x )

*Note détaillée

 

les aiguilles couples [ A ] et [ B ] progressent inlassablement en sens opposé pour une recherche des couples qui certifient

votre initiation de chevalier de la magicité gothimagique escomptée, et celles des solutions réelles et utiles

à cette mosaïque alchinumérique égarée dans la forêt de votre subconscient,

que seul le sentier de la méditation et de la réflexion

vous fera entre-percevoir dans les brumes

 de vos doutes dissipés.

 

 

 

À chacune de leur rencontre, et avant que les aiguilles couples ne se superposent ou ne se croisent

pour une restitution de solutions clonées, l'aiguille symbiotique [ C ] s'amoindrissait alors

d’un nombre restant du carré des croissants pour initialiser une rectitude de

cette technique archaïque des aiguilles primitives

que vous venez de pratiquer.

 

 

 


 

Grâce à l’appuis d’un calcul de lancement adéquat de l'aiguille symbiotique [ C ], qui selon l'état de votre grade d'initiation pouvait être :

 

 

 

 

Octogone:

 

                                              [ MANQUE ] – ( [ C ] + [ A ] ) = [ B ]

 

 

 

 

Octogone:

 

                                             [ MANQUE ] – ( [ C ] + [ B ] ) = [ A ]

 

 

 

 

 

 

Le chevalier replaçait alors les aiguilles couples convenablement sous cette règle pour que ces aiguilles couples [ A ] et [ B ]

totalisent la valeur du manque dûment étudié, mais surtout et aussi, pour vous éviter de rencontrer des

clones indésirables à cette quête de la magicité que je me propose par le biais de

cet ouvrage et de cette intronisation, de vous faire découvrir,

sans mené la moindre croisade.

 

 

 

On flirte avec des idéaux ou des passions,

 mais on ne les atteint et les éteint que très rarement

 

 

 

L’aiguille symbiotique [ C ] est inversement proportionnelle à l'addition des aiguilles couples [ A ] et [ B ] pour une même valeur de manque analysé.

 

 

 

 

 

Pendant toute la

durée du grade

d’initiation ci-contre

 

Octogone:
*Le calcul était opéré en fonction de la sympathique aiguille [ C ] qui venait de rétrogradé d'un nombre restant du carré des croissants sous votre règle en fin d'une recherche de couples qui épuisait cette valeur symbiotique et qui restituait les solutions réelles allouées à cette magicité. Cette manipulaction de l'aiguille symbiotique octroyait à l'aiguille couple [ A ]une automagic-action qui vous conduisait à calculer la valeur de l'aiguille [ B ]

 

 

             [ MANQUE ] – ( [ C ] + [ A ] ) = [ B ]

* pour concrétiser la plus grande solution réalisable avec la méthode de la règle à aiguilles que ce nombre couple pouvait concéder. Pendant tout le grade d'initiation à cette chevauchée, et à chacune des rétrogradassions de l'aiguille symbiotique [ C ],le calcul fût le même jusqu'à ce que l’aiguille [ B ] pour le leitmotiv proportionnelle expliqué, ne soit : [ C ] < ou = [ B ] ,et ne donne un ordre des aiguilles sous la règle qui ne respecte plus les préceptes de cette charte protocolaire de la méthode de la règle à aiguilles et vous fasse pas un tour de passe-passe accéder au deuxième grade de cette technique : le calcul de [ A ]

 

 

             [ MANQUE ] – ( [ C ] + [ B ] ) = [ A ]

 

 

 

 

 

                                      *    TRANSITION DE GRADE     [ B ]  >  ou  =  [ C ]

 

              Ou la métamorphose d’une technique archaïque

 

 

*Ainsi, pendant toute l'épopée qui se jouait dans le premier grade de cette technique, lorsque les aiguilles se rencontraient en ordre ordonné

l'aiguille symbiotique [ C ] rétrogradait et automagic-actionnait l’aiguille couple [ A ] sur le plus petit nombre restant du carré des croissants disponible

pour le calcul approprié à ce degré dont vous dépendiez jusqu'à ce que l’aiguille couple [ B ] ne dépasse l’aiguille symbiotique et sympathique [ C ] sous votre règle.

 

 

Octogone:

 

Octogone:

 

Vous alliez alors

dessiner les icônes

licorne et you

 

 

 

 

 

 

*   Et vous dépendiez des pictogrammes guerrier et nazca dût la cette

     transition qui est le deuxième grade de cette technique archaïque

 

 

Octogone:  Octogone:

 

 

 

                                                                       PAR :

 

 

 

 

 

*Ce deuxième degré d'initiation chevaleresque vous divulguait alors un nouveau calcul de normalisation de cette méthode, qui vous évitait de franchir la frontière de ce pays cloné, afin d'éviter au chevalier de noter des solutions reflets, et de mener une inévitable croisade intemporelle qui lui permettrait de reconquérir le sentier momentanément détourné, dans une joute avec des valeurs erronées, qui résident dans un pays ou le temps semble stagné

 

 

 

Dommage Pour Les Meilleurs D'Entre Vous !

 

 

 

Pour éviter de faire des erreurs, et de rencontrez des leurres, ont effectuait un blocage de l'aiguille couple [ B ] qui se plaquait alors, et pour toute la durée impartie à cette méthode, devant l'aiguille symbiotique [ C ], mais sur le plus grand nombre restant du carré des croissants qui était alors situé à la gauche de cette sympathique symbiotique. L'ordre des aiguilles sous la règle était bien respecté à chaque finalité de recherche de couples qui engendrai une dégressivité de la symbiotique [ C ], pour un calcul de la valeur de l'aiguille couple [ A ].

 Ainsi et pendant le deuxième grade d'initiation, lorsque les aiguilles couples [ A ] et.[ B ].se rencontraient, elles faisaient choir l'aiguille symbiotique [ C ], d'un nombre restant du carré des croissants sous la règle qui replaçait automagiquement l’aiguille couple [ B ] sous le plus grand nombre restant du carré des croissants situé à la gauche de la sympathique symbiotique [ C ], De manipulactions en manipulactions l’aiguille couple [ A ] augmentait en proportion des dégressions des aiguilles symbiotique [ C ] et couple [ B ] .

 

 

*Le calcul fût efficace, jusqu'à ce que l’aiguille couple [ A ] ne vienne perturber l'ordre établit

en venant se placer après la symbiotique [ C ] et ne vous restitue l'ordre :

 

 

[ B ] / [ C ] / [ A ]        [ A ]  >  [ C ]

 

 

 

Cette particularité obtenue par un calcul, et non pas par une mauvaise manipulaction de vos aiguilles sous la règle venait finaliser votre recherche des seules solutions réelles et utiles à ce monastère gothimagique, pour le manque sélectionné qui était alors un manque en ( 3 X ).

 

 

 

 

 

 

Pour un manque en ( 4 X ) c‘est l’éveil, ou plutôt le réveil d’un très long sommeil, de la sympathique et symbiotique aiguille oubliée [ ( D ) ]

 

 

 

*Attention !

 

 

Cette aiguille [ D ] dépendait d'un calcul de lancement bien spécifique à cette recherche des solutions réelles du manque en ( quatre X )

à analyser. L’aiguille [ D ] était alors invitée à sortir de son trop long engourdissement et à se mouvoir d'un nombre restant du carré des croissants

de dessous votre règle, pour se replonger dans cet état de somnolence indispensable à ce prodigieux effort fournit .

 

 

 

Octogone:

 

Le calcul de lancement du manque en ( 4 x )

s’effectue par les préceptes dictés

dans l’iconographie

 

 

 

 

 

 

 

 

synoptique simplifié

      de la méthode

Organigramme : Connecteur:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ellipse:
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Hexagone: [ MANQUE ] – ( [ C ] + [ B ] ) = [ A ]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rectangle à coins arrondis: Les aiguilles [ A ] et.[ B ].totalisent le nombre couple,
 ainsi la valeur que vient de perdre aiguille [ B ].
( par cette manipulaction de normalisation de la pratique )
doit s'incrémenter sur l’aiguille [ A ]
pour restituer le nombre couple calculé
 

 

 

 


                                                                                                                                                                                                         

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ellipse: fin des recherches des solutions réelles pour un
 manque en ( 3 X )
et l’éveil de la symbiotique [ D ] 
qui descend d'un N R C C vers la gauche
et replace automagiquement les aiguilles couples 
 [ A ] et.[ B ].sur les plus petits nombres restants du carré des croissants en ordre ordonné de ces aiguilles pour un calcul de l'aiguille [ C ] qui va restituer si elle se place par bonheur sur un nombre restant plus petit que [ D ] , la plus grande solution réelle pour cette nouvelle valeur symbiotique [ D ] de nouveaux endormis
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


To be continued

                                   L'histoire sans fin

                                                                   Ou presque !


 

                              *Mais ceci est une histoire qui vous sera comptée dans cette méthode qui maintenant est votre, à condition d'effectuer le lancement adéquat d'un manque en ( 4 X ) maintenant détaillés, pour les personnes qui veulent faire l'étude de leurs manques 52, qui ne nécessite, bien évidemment, qu'une seule et même recherche pour la ligne de la colonne médiane de leur quadrillage.

 

 

 

Octogone:

 

 

 

   Tous à votre règle, et à maintenant !

 

       le cachet de la méthode faisant foi !