Carré corné:
 


                                   

 

 

  Étude de la symbiotique [ C ]

 

  L'intrusion dans le paragraphe de ce palier de magicité va permettre au chevalier enlisé dans le pays cloné, de sauver son destrier d'une part, et de revenir dans son pays vainqueur de ses propres erreurs. Le chevalier refera l’étude complète incomprise, pour la valeur symbiotique compromise. Mais avant toute chose, le chevalier convié à ce palier est invité à rayer toutes les solutions qui ont cette valeur symbiotique fabuleusement inexacte de leurs annotations. L’aiguilles symbiotique [ C ] est la troisième valeur qui est inscrite à droite dans une solution réelle.

 

 

 

 

 

 

 

 

Rappels

 

Sous la règle

[ A ] [ B ] [ C ] [ D ] [ E ] [ F ] [ . .] [ . . ] [ n ]

 

 

 

                                                                                  *

                                                                                symbiotique

                                                                                               *

Note

[ n ] [ . . ] [. . ] [ F ] [ E ] [ D ] [ C ] [ B ] [ A ]

 

 

 

 

 

                  Laissez ou positionnez votre aiguille symbiotique [ C ] sous la valeur incriminée

et placer l’aiguille couple [ C ]  sur le plus petit nombre restant du carré des croissants de votre règle.

 

 

Exécutez le calcul

 

 

*       Faites le calcul :    [ MANQUE ] – ( [ C ] + [ A ] ) = [ B ]

 

 *         Où tapez :        [ MANQUE ]     [ - ]   [ C ]   [ - ]   [ A ]   [ = ]   [ B ]  sur votre calculatrice et agencez l’aiguille couple [ B ]

sous la valeur ainsi obtenue, et poursuivez votre itinéraire en conséquence des ordonnances fragmentaires qui vous sont délivrées.

 

 

*L’aiguille couple [ B ] est inférieure à la sympathique [ C ]

*

 

Le lancement est correct, et le chevalier peut reprendre le cours de son intronisation à l'ordre des numéromagiques

 

Octogone:

 

Je confère au chevalier dans la

difficulté le palier désigné,

qu'il doit mémoriser

 

 

Octogone:

 

 

 

avant de se présenter à l'iconographie

qui va régir son évolution à l'initiation

des gothimagiques qui se produit par

le pictogrammes que le chevalier doit

alors expressément rejoindre et qui est

celui dessiné ci-contre

 

 

 

 

 

 

 

     *L’aiguille couple [ B ] est superieur ou égale

                                    à la sympathique [ C ]

 

                      Vous aviez un « blocage » de l'aiguille couple [ B ]

                  par l’aiguille symbiotique [ C ] qui vous avait octroyé

le plaisir d'aller crayonner les symboles licorne et you de vos protocoles.

 

 

Octogone:

Octogone:

 

 

                                                                                 ET

 

 

 

 

 

 

 

Attention  ! ! !

vous dépendrez  donc de :

 

 

Octogone:

 

  Enlevez l’aiguille couple [ A ] de sous votre règle, et placez l’aiguille couple [ B ] sur le plus grand nombre restant du carré des croissants

qui est situés à gauche de votre sympathique [ C ] ; puis refaites le calcul de certification de la méthode archaïque des aiguilles primitives

qui va déterminer la position géographique de l'aiguille [ A ], et celle du chevalier sur ce sentier de la magicité.

 

Octogone:

 

Pour info : [ B ] = [ C ]

 

N’oubliez pas de revenir

dans le programme de ce pictogramme

effectuer les corvées imposées

mémorisez cette page !!!

 

Exécutez le calcul

 

 

*       Faites le calcul :    [ MANQUE ] – ( [ C ] + [ B ] ) = [ C ]

 

     *   Où tapez :        [ MANQUE ]     [ - ]   [ C ]   [ - ]   [ B ]   [ = ]   [ A ]  sur votre calculatrice et agencez l’aiguille couple [ B ]

sous la valeur ainsi obtenue, et poursuivez votre itinéraire en conséquence des ordonnances fragmentaires qui vous sont délivrées.

 

 

 

 

*L’ordre sous votre règle est :  [ A ] / [ B ] / [ C ], et il est agrée !

 

 

Octogone:

 

 

 

 

La chevauchée du chevalier au destrier mythologique

sur le sentier de la magicité de l'architectonimagique recherche

, doit absolument s'accomplir par les ordres qui lui sont mentionnés ci-contre