Pour l’un ou l'autre de ces trois symboles,

 qui vous a amené, pour le même leitmotiv, à prendre connaissance des injonctions de cette 9ième croisade,

qui sont détaillées dans une tragédie digne d'un maître de guerre,

ce palier ne doit pas être la fierté, l'honneur, ou encore

l’orgueil du chevalier à la magicité,

gothiconumerique

bien au contraire.

 

 

 

 

 

 

Carré corné:  Carré corné:
Carré corné:
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


La Plume Blesse Bien

Plus Souvent Que

L Épée Du Preux

Chevalier Dans Ce

Pays Cloné.

 

La 9 ième CROISADE

 

 

 

 

Où la survivance à l’errance du chevalier égaré

sur le sentier de la magicité

 

 

Pour l’un ou l'autre de ces trois symboles,

 qui vous a amené, pour le même leitmotiv, à prendre connaissance des injonctions de cette 9ième croisade,

qui sont détaillées dans une tragédie digne d'un maître de guerre,

ce palier ne doit pas être la fierté, l'honneur, ou encore

l’orgueil du chevalier à la magicité,

gothiconumerique

bien au contraire.


 

*           La 9ième croisade

 

Pour l’un ou l'autre de ces trois symboles, qui vous a amené pour le même leitmotiv à prendre connaissance des injonctions de cette 9ième croisade qui sont détaillées dans une tragédie digne d'un maître de guerre, ne doit pas être la fierté, l'honneur, ou encore l’orgueil du chevalier à la magicité, bien au contraire. Le chevalier est responsable de cette croisade, qu'il a lui-même déclenchée en pénétrant dans le pays cloné, qui du reste est assez pacifiste si l'on y est convier. Le chevalier a par inadvertance commit au cours de son parcours une erreur de manipulaction, et a croisé les aiguilles qui vont lui faire croiser le fer. Espérons que le chevalier égaré dans un pays cloné ne va pas perdre la bataille, ce qui serait légitime néanmoins, et qu'il va se battre avec bravoure et faire honneur à l'intronisation escomptée compromise pour un temps par ses annotations certainement erronées. Vos annotations recèlent de solutions reflets inutiles à votre magistère gothimagique qu'il vous faut expier sous peine de refaire cette étude entièrement, éventuellement. Les solutions reflets ont été, par la notation concédée, écrites comme les réelles et deviennent des solutions caméléons à vos annotations. Le chevalier étourdi ne doit donc pas être un chevalier téméraire ; Il prendra acte des préceptes imposés et explicatifs à son erreur, s'il ne veut pas être la risée des solutions clonées, et humiliés par la défaite préméditée dans l'apogée de cette épopée ; Qui l'oppose un clan qui appose à ses guerriers la loi de la feinte pour sceller leur puissance et leur domination, et qui par votre impertinence mettra fin à la croisade et à celle du chevalier à la magicité par la même occasion. Je vous rassure la légende prédit que seul les chevaliers qui ne respectent pas les conseils prodigués périront, et que les destriers seront les fers de lance du clan Clone ; et qu'ils seront bichonnés pour les prouesses infligées aux autres chevaliers, qui comme vous confonde chevalier et attitude cavalière. L'oraison élogieuse du chevalier n'aura pas lieu sur ce sentier «  du jeu des maux croisés ». Nous allons ensemble détailler les hautes raisons de cette croisade, et éradiquer les solutions clonées qui foisonnent dans vos annotations, pour réinvestir le chemin dégagé des obstacles à la magicité gothimagique aspirée, qui m'inspire une bien étrange dévotion. La destinée n'est pas une fatalité si l'on s'obstine à reconnaître les erreurs et faire actes de piété, et empiété sur les traces de la retraite, et méditer longuement les actes de nos agissements à venir.               

  ( Sortrartros )

 

 

 

Le chevalier c’est vu allouer ou louer selon l'état de gravité et de la durée impartit à cette croisade, une épée, une massue, une panoplie complète du petit guerrier. Mais il me semble qu'une de ses possibilités est bien dépourvue à mon sens, et c’est pour cette unique présomption ( ou prémonition ) d'inégalité, que je remets le bouclier et les bottes de 7 lieux à la personne qui ne revêt que la petite panoplie

Cette croisade va être comme celles antérieurement prêchées, impitoyables ,mais votre croisade éditoriale sera l'unique intrusion a une cause bienfaitrice,

actrice de l'édifice matrice architectonique gothimagique.

 

 

 

*Le chevalier doit se rappeler l'iconographie

        qui l'a amené à se croiser en pays cloné .

 

 

Octogone:  Octogone:  Octogone:

 

 

 

 

 

 

 

 

Et à ne sortir de ce palier stratégique de pénitences tragiques pour vous et vos tradimagiques, que lorsque le temps imparti, à ces erreurs de leurres seront expiées, et signalé l’heure venue par l’icône pylône qui vous pilote.

 

Le chevalier s'acquitte par cette croisade facétieuse d'une joute pernicieuse et fastidieuse qui pénalise l'intronisation de votre magistère par l'expédition volontaire que le chevalier a menée en pays cloné, et la conduit par cette intrusion inopinée à devenir ce cavalier guerrier, et à s'immiscer dans cet autodafé éditorial d'éradications d’hérésies.

Heureusement dans une croisade éditoriale, les bûchers des hérétiques erreurs sont abrogés par des actions burlesques qui éradiquent de simples valeurs numériques

La maxime apocalyptique, « tuez-les tous ! », est reléguée par, « gardées en une ! » triste consolation tout de même, n’est ce pas M r. Noé !

 

 

 

 

Je remercie le chevalier de se soumettre à la lecture obligatoire des commentaires, et à ne sortir de cette iconographie que lorsque votre symbole maître pylônes, qui vous pilote vous en imprimera le droit.

 

 

*Détaillons ensemble le « syllogisme de ces prémisses »

qui imposent au chevalier à se croiser, et à guerroyer contre

des solutions clonées, qu'il a annoté par mégarde suite

 à une mauvaise manipulactions des aiguilles.

 

La neuvième croisade du grimoire intemporel est votre !

 

 

Octogone:  * Si vos aiguilles [ A ] et [ B ] étaient

au départ d’une recherche de couples distantes

d'un nombre impair de cases, la rencontre de

 ces deux aiguilles couples aurait eu lieu sur une

même case, et vous auriez dût prendre acte des

Octogone:  préceptes qui vous étaient divulgués

dans le pictogramme ci-contre :

 

 

                                                                                Et vous auriez pris observance de :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

une deuxième possibilité s’offre à vous et qui est celle qui prédit que :

 

 

 

 

Octogone:  *Si vos aiguilles [ A ] et [ B ] étaient

au départ d'une recherche des couples distante

d'un nombre de cases pair, leur rencontre se

serait produite dans le palier de magicité

qui vous était alors concédé,

et vous auriez fait le choix

égitime de votre

situation

 

 

                                                                                                                                                            Et vous auriez pris allégeance de :

 

 

Octogone:

 

 

 

 

 

 

 

*     Mais maintenant c’est un peu trop tard !!!

 

 

C’est une histoire qui vous a échappé et que la méthode de la règle à aiguilles ne peut restaurer qu'avec cette croisade mélancolique

que j’essaie de rendre idyllique. Voici indiquer les deux prémisses du leitmotiv protagoniste à cette irrémédiable croisade éditoriale

    La troisième qui complète ce syllogisme, est bien évidemment celle qui se déroule sans s’encombrer de clones !

Vous devez à présent suivre la narration qui est la condition sine qua non de la croisade que vous avez vous même déclenchée,

et des clones que vous devrez abroger.

                     «  A Votre Déveine  »      

 

                    Bonne Chance !!!

           Mais comme vous êtes un chevalier intentionnellement étourdit, vous n'avez pas arrêté les aiguilles couples le moment venu, et les voilà à présent croisées dans une recherche de solutions jumelles et clonées, que vous vous apprêtiez à noter, si ce n'est pas déjà commencer. Vos inattentions manuelle et visuelle vous procurent un surcroît de travail qui s’avère être impératif à l’édification de votre magique, et qui va vous faire perdre un peu plus de temps ; mais qu’importe puisque cette méthode et intemporelle n’est-il pas vrai ?

Admettons un instant [ on n’est pas à une minute près dans un pays ou le temps  stagne ] que vous persistiez dans cette progression des aiguilles couples en ordre désordonné d'alphabétisation et de longueur de l'ordre prescrit initialement par la méthode pour éviter ce pays cloné. Le pays cloné actuellement visité ne l’est pas pour la beauté du panorama, ce qui est vraiment dommage pour votre album-photos. Ainsi, pour revenir à notre étude du carré, et laisser ce panorama, qui n’est qu’une représentation circulaire du paysage offerte aux touristes, toutes les manipulactions que vous réaliseriez seraient des solutions clonées, aussi incroyable que cela puisse vous paraître, pour le moment [ n’oubliez pas que le temps stagne encore ]. Ce qui revient à dire que les solutions qui seraient restituées, sont déjà toutes notées, et acceptées comme solutions réelles et utiles. Le blocage des aiguilles [ A ] et [ B ] sert, ou plutôt servait a séparer ou éviter le jumelage entre les habitants du pays cloné, des solutions réelles de votre pays. Cette charge héroïque ne vous tient plus à l'écart des solutions indésirables de ce pays présentement hostile à cette magicité gothimagique qui vous ont peut-être déjà été délivrées par ce non-respect des protocoles à cette méthode ; et l’observation des injonctions du blocage des aiguilles couples permettaient de ne pas perdre le fil de la pratique. Pour le chevalier égaré sur le sentier, le but de ce pictogramme est justement de retrouver ce petit bout de fil d'Ariane sur le sentier, et retourné sur les pas du destrier. C'est un peu comme chercher une aiguille ……


     Mais alors, voici expliqué le terme « intemporel », dans le sens ou cette méthode remonte le temps écoulé erroné, pour permettre au chevalier de concrétiser son oeuvre magistrale, et d'être ainsi introniser chevalier à part entière. Cet état « continuum espace temps », explique aussi et en partie la phrase que vous êtes en train de visualiser et qui vous indique pourquoi j'ai une dévotion admirative pour cette harmonie que j'ai le plaisir de transmettre par la pratique.                                                                               

        

   Nom de  ZEUS !

 

  A quel moment surgissent les clones ?

 

 

        La frontière entre ce pays qui est le vôtre, et qui vous octroie les solutions réelles et admissibles à une magicité, et cet autre pays dit : Cloné, se situe, et est franchie par le processus de croisement des aiguilles couples qui se produit en phase finale d’une recherche effective de couples pour une valeur quelconque de l'aiguille symbiotique [ C ]. ( Voir à ce sujet la 9ième croisade et le grimoire intemporel qui vous expliqueront les leitmotivs protagonistes des calculs et du principe frontière). Si vous respectez les principes maints et une fois répétés de cette méthode, vous progresserez en solutions réelles à cette magicité . Mais si par une maladresse du chevalier impétueux, vous croisiez par mégarde les aiguilles couples vous créeriez une frontière que vous franchiriez par la même occasion. Le franchissement de cette frontière ne vous ferai rencontrer que des solutions en interversion d’aiguilles couples, que nous voulons judicieusement éviter et qui se nomment : Les solutions clonées, leurres ou reflets et qui vous ont emmené à consulter l’intervention à leurs éradications.

 

 

 

* Rappel des annotations et frontière interdite

 

        Les solutions sont indifféremment écritent de gauche à droite, et par ordre décroissant des valeurs qui sont désignées par les aiguilles sous la règle, si celles-ci se placent sur des nombres restants et différents du carré des croissants. Ainsi le clone reflet qui nous leurre, s’écrit comme la solution choisie pour réelle et son écriture devient jumelle à la réelle qui lui appartient.

Ne faite rien pour l'instant sauf, bien évidemment de poursuivre simplement le cours des lignes par la lecture des conseils prodigués mais ne toucher pas encore votre stylo !

 

                                                             Okay !

 


 

Il vous sera donc aisé de retrouver ces solutions clonées pour les extirper de vos annotations d'une simple rature de stylo. Après vous êtres affranchis, vous pourrez à nouveau chevaucher votre compagnon mythologique et redevenir ce preux chevalier de la digne magicité ; mais pour cela il faut re-franchir cette frontière intemporelle à l'endroit précis du délit. Mais pour avoir la permission de quitter ce pays pernicieux il vous faudra extraire toutes les duplications sans aucune restriction, que sont ces solutions clonées erronées de vos annotations gothicomagiques admises. Vous devrez suivre scrupuleusement les conseils qui vous seront prodigués, pour vous permettre l'extraction et l'éradication des solutions qui leurrent cette magicité escomptée. Suite à ces éradications, vous apprendrez à faire attention à ces inattentions de manipulactions des aiguilles couples qui vous ont accordées l'extrême privilège de vous pousser à la croisade et de venir lire les injonctions de leurs extractions et de vos exactions.

 


*Loi de causalité

 

La première solution clonée que vous rencontrerez est déterminée par les aiguilles couples qui se croisent en même temps que vous, et ce, même si votre conscient est légèrement atrophié par l'idée d'être rapidement intronisé chevalier. [ Je vous signale qu’actuellement l'on stagne ] Vous poursuivez inconsciemment des solutions dans un pays erroné, qui n'est plus tout à fait le vôtre, et qui va vous conduire à la 9e croisade irrémédiable du chevalier égaré sur le sentire le la noble magicité. La première solution clonée notée est en quelque sorte le symptôme du virus qui perturbe le bon déroulement de cette technique primitive des aiguilles. Pour guérir la méthode ou la préservée de ce symptôme de mauvaise augure, le chevalier ne doit pas croiser les aiguilles, sans quoi le chevalier devra remonter le cours du temps pour s'arrêter sur le symptôme qui perturbe manifestement notre pratique. Le chevalier devra soigner la méthode avec une manipulaction des aiguilles qu'il sait bénéfique pour avoir été présent dans le futur, de ce passé prestement redevenu présent, et guérir ce présent qui ne c’est donc pas passé, puisqu’il va modifier l’avenir à cet instant présent !!!

 

[ Continuum espace temps oblige ]   au secours ! ! !

*   synoptique du principe frontière

 

Les chevaliers qui ont suivi les manipulactions pédagogiques à cette méthode que je me proposai de vous faire découvrir en ma compagnie, avec le manque 43 en

( 3 x ) de votre gothimagique monastère, assimileront plus facilement les détails de cette visualisation créatrice du principe frontière / croisade que je vous présente avec cet exemple farfelu d'un manque 36 en ( trois x ) .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La frontiére peut se créer sur :

 

                      >>> une même case = ½ couple ( notre exemple = 10 )

 

                      >>> couple formé avec les 2 plus petits Nombres R C C

 

 

 

 

 

                                Frontière                                                       A > B et A < C                                                  A > B et A > C

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


*la première solution réalisée avec des aiguilles croisées déclenche la croisade dans ce pays reflets qui ne restitue que des solutions déjà notées.

Cette frontière intemporelle est franchie lorsque l’aiguille [ A ] octroie une valeur qui est supérieur ou égale à l'aiguille [ B ] qui signifiait que vos recherches des couples alors consommer., qui forment les solutions réelles avec l’appuit des symbiotiques était à cet instant précis consumée.

 

 

 

Attention le synoptique de principe n’est donné qu'à titre indicatif.

Le chevalier qui aurait du mal à comprendre, de ne doit pas se prendre la tête plus longtemps,

et poursuivre la lecture pour corriger ces erreurs de blocage.

 

 

Octogone:

 

 

Le synoptique est représentatif de l'arcade,

que je vous avais conseillé de lire

préalablement à celui survenue

par la faute de


 

 

 

 

 

  Cavalier guerrier au destrier, veuillez poursuivre la lecture afin d'assainir vos annotations des clones que nous allons extirper des solutions réelles et admissibles à votre tradigothique .Vous ne devrez, et ne pourrez, ressortir de ce palier, que lorsque le symbole pylône de votre destinée réapparaîtra pour vous dévoiler votre nouvel itinéraire.

 

*   Vous êtes un chevalier étourdis, mais vous avez néanmoins l'honneur d'être un chevalier méthodique ; si vous avez noté la dernière solution clonée

( en nombres restants du carré des croissants ), que vos aiguilles vous ont désignées avant cette intrusion des lignes constitutives de cette croisade du guerrier égaré dans ce pays cloné .

Le chevalier égaré, à la petite panoplie complète du parfait guerrier, a déjà évolué sur les traces des destriers du chevalier aux sept massues, et du chevalier à l'épée invisible. C'est pour cette longue progression dans le pays de ces inattentions, qu'a effectué le parfait petit guerrier, que je lui ai remis le bouclier et les bottes de sept lieux, pour qu’il puisse affronter cette intemporelle bataille, où il devra redoubler de prouesses, n'ont pas pour avoir les faveurs de cette princesse qui ne trouve aucun prétendant dût à son rang, mais simplement pour traquer ces erreurs et poursuivre la quête de ce magistère qui vous est actuellement austère.

Le chevalier guerrier aux sept massues a, grâce à son destrier mythologique, chevaucher dans ce pays erroné, et n’a rencontré que le chevalier à l'épée invisible qui se trouvait à la frontière, et qui est le seul de nos trois guerriers à s'être arrêté à cette limite, dût à l'égard pour ce pays maint fois conquis, et qu’il sait pacifiste à ses heures intemporelles, que ce chevalier va guerroyer le premier.

Le chevalier peut s'emparer de cette épée et du stylo qui vont lui permettre d’extrader les clones de ces annotations, et de pouvoir ressortir de ce pays, après avoir abrogé ces leurres que vous n'avez pas sût voir, dans une bataille que vous guide le pylône acquis à cette guilde de votre destinée.

 

 

 

 

*Chronologie des intrusions en pays reflet

 

 

1)           [ A ] Dépasse [ B ] et se touchent    

 

2)           [ A ] Dépasse [ B ] mais ne se touchent pas

 

3)           [ A ] Dépasse [ B ] et la sympathique aiguille [ C ]

 

 4) et enfin : [ MANQUE ]    ( [ C ] + [ B ] )  =  [ A ]       >     [ C ] et [ B ]

 

 

 


L’étape 4) peut s'effectuer sans mener obligatoirement cette croisade à laquelle vous allez participer, mais, et avertis le preux chevalier que la recherche des solutions réelles et utiles du manque étudier est simplement parachever.

 

 

 

 

 

 

 

Votre symbole

 

Maître pylône

 

croisade

 

L’aiguille couple [ A ] dépasse l’aiguille [ B ]

 

et se touchent

 

L’aiguille couple [ A ] croise l’aiguille [ B ]

 

et ne se touchent pas

 

L’aiguille couple [ A ] dépasse l’aiguille [ B ]

 

et la symbiotique [ C ]

 

 

 

 

 

 


 

 

 

Octogone:

 

[ A ] Se situe après l’aiguille couple [ B ] ET SE TOUCHENT

 

 

 

 

 

 

 

  Si le chevalier à des aiguilles couples  [ A ] et [ B ]  placées et croisées sur des nombres restants du carré des croissants, votre dernière solution si elle a été notée, à pour jumelle l’avant dernière, qui elle est réelle.

Rayez donc d'un «  épée  » coup de stylo cette dernière solution que vous aviez relatée, et qui est le clone recherché.

  Si vos aiguilles couples [ A ] et [ B ] se trouvent croisées respectivement sur :

( 2  N P  );  ou  ( 1  N P  et  1  N R C C ), le guerrier peut s’rhabiller, le combat n'aura heureusement pas lieu, puisque la solution désignée est une solution erronée dite : fausse et n'a pas été consignée.

 

*Maintenant que le preux chevalier a accompli la lourde tâche annihiler cette éventuelle anomalie qui s'est infiltrée dans les annotations des seules les uniques solutions réelles, le chevalier peut reprendre le cours de l'histoire et chevaucher de nouveau sur le sentier retrouvé.

 

 

Méditation à point nommée

 

Ne pas voir, reconnaître, corriger et méditer sur les erreurs commises

de manipulactions, c’est un peut gagner de ce temps intemporel qui stagne, sur

celui qui devrait être imparti à ses remises en questions pour progresser plus

rapidement sur cet égarement du chevalier au destrier dans ce pays erroné

qui est le reflet de ces actions engendrées, et à ne point nommées

 

 

 

                                                 Votre maître pylône est

                                                   Vous devez donc ressortir

Octogone:                                de cette iconographie

                                                                                                         Et vous l'éviter dans

Octogone:                                                                                                  le pictogramme

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Octogone:                            [ A ] se positionne après l'aiguille couple [ B ]

                      MAIS NE SE TOUCHENT PAS

 

 

 

 

                               *Si j'avais sût, ch’rais pas venu !

 

 

                  Les erreurs que vous avez commises en croisant les aiguilles couples ont perduré sur l'horloge du temps qui stagne, et vous avez certainement inscrit toute une armée de solutions clonées dans vos annotations des solutions réelles  admissent par notre oeuvre gothimagique numérique, fierté de cette intronisation à l'ordre des chevaliers de la magicité que vous escomptiez décrocher.

Vous allez donc respecter les injonctions qui guident le bras du chevalier aux sept massues et expulser ces indésirables de votre liste, pour enfin ressortir glorieux et grandis de ce pays

 

 

 

 

« Le clone est obligatoirement écrit après la réelle »

 

 

 

Astuce du principe frontière synoptique couple

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                     «  FRONTIÈRE »

 

 

 

 

 

La frontiére peut se créer sur :

La représentation ci dessus ressemble un peu à celle

des nombres positifs et négatifs par rapport à l'origine frontière « zéro » qui représente l’harmonie entre les valeurs opposées absolues

 

  Visualisez la dernière solution que vous avez notée et recherchez parmi votre liste, la solution qui lui est jumelles en écriture numérique

Lorsque vous aurez retrouvé cette solution réelle et identique à votre clone, vous soulignerez votre réelle et raturerez le clone dernièrement inscrit que je ne saurais voir.


*Astuce visuelle

 

Si le chevalier est perturbé par cette astuce il pourra guerroyer et poursuive ces erreurs avec les deux aiguilles     {     }

 

Les solutions réelles et clonées sont opposées à l'origine frontière de votre entrée dans ce pays erroné. La distance qui sépare la solution clonée que vous avez rayer de vos annotations par rapport à sa solution jumelle réelle, ( que je vous avais demandée de souligner ), exprime l'écart type de ces deux solutions «  opposées absolue  ». Le milieu de cette distance équivaut à la frontière sur laquelle s'est portée votre première erreur de manipulaction des aiguilles, et l'entrée du chevalier dans ce pays erroné. Ainsi la distance qui sépare votre solution clonée rayée de cette frontière médiane de l'écart type, représente votre progression dans le pays des

Solutions        clonées           qui          doivent          toutes           être          rayées.

 

 

{     }

Prenez maintenant la solution qui est devenu la dernière solution écrite ( celle placée devant la dernière rayée ) et recherchez parmi vos notes la solution jumelle réelle qui doit être écrite avant celle qui vous a permis de rayer la solution préexistante antérieure, et ainsi de suite jusqu'à ce qu'une solution ne rencontre aucune solution jumelle, ce qui voudrait dire que cette solution est réelle, et qu'il ne faut pas la rayée et que vous avez re-franchit cet autre pays qui était le votre, et que la croisade est enfin terminée, et que la méthode peut continuer.

 

*Notes :

 

 Il se peut que le chevalier ne rencontre aucune solution jumelle à celle que le chevalier visualise, la solution est réelle et ne doit en aucun cas être rayée de vos annotations, qui est la cause que votre progression en pays cloné s'est effectué en solutions formées de couples en de 1 ou 2 nombres pris, qui n’ont donc pas été notées :

 

      *solutions fausses = ( 2  N P  );  ou  ( 1  N P et 1  N R C C )   

 

 

Octogone:

 

 

 

Le chevalier qui ne se rappelle pas

les préceptes prescrits pour les couples :

 solutions réelles / solution fausse

peut visiter l’iconographie ci-contre

 

 

 

 

 

 

 

Octogone:

 

Si vous ne comprenez pas le déroulement

de cette croisade inévitable

je vous suggère le palier

spécifique à cette

croisade qui est

 

 

 

 

 

 

 

Octogone:

Octogone:  Le chevalier guerrier qui a corrigé toutes ses erreurs

peut reprendre la chevaucher de cette épopée

accompagnée de son destrier

et reconquérir ce sentier

momentanément

délaissé


 

 

 

 

 

 

 

 

Octogone:

 

 

                                   [ A ] Se situe après l’aiguille couple [ B ]

                                   et la sympathique aiguille [ C ]

 

 

 

 

 

 

 

l’ordre sous la règle est donc : [ B ]  /  [ C ]  /  [ A ]

 

 

      Seule l'ordre [ B ] / [ C ] / [ A ] peut être obtenu par un calcul qui indique aux chevalier vigilant que le sentier de la magicité de cette initiation pour le seul manque étudier est enfin terminée, et que toutes les solutions réelles ont été répertoriées et notées, pour être ultérieurement étudiées

 

 

 

  La panoplie complète du petit guerrier, le bouclier et les bottes de sept lieux vont vous êtes d'un très grand secours,

et je me permets de vous dire que vous êtes plutôt proche du style de « skywaker » que de celui de « Perceval ».

 

 

 

 

Votre parcours de correction est

identique à celui précédemment détaillés ci dessus et

Octogone:  qu’il vous adjoint de joindre sans plainte pour cette peine.

Octogone:

 

 

                                                                                                                                     Courage,

                                                                                                                              et à tout de suite !