Carré corné:
 


Blocage de l'aiguille couple [ B ] par l'aiguille symbiotique [ C ]

ou la transmutation d'un processus provisoire enfin promulgué

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

*La spécificité qui vous emmène à lire cette iconographie à déjà été abordée dans les commentaires

qui vous amène à prendre connaissance de la nouvelle automagicaction relative à ce processus figé,

qu’il faut débloquer par un blocage, qui permette d'évoluer sur le sentier, sans transgresser les protocoles

qui gère harmonieusement cet Art combinatoire, qui empreinte certains couloirs du temps oubliés ou méconnus.

 

* Cette Automagicaction consiste à placer l’aiguille couple [ B ] sous le plus grand nombre restant du carré des croissants

qui est posté à gauche de l'aiguille symbiotique [ C ] nouvellement déplacée.

 

 

 

 

 

*Pour simple information du chevalier

qui viens d’effectuer un pèlerinage dans

les préceptes du symbole représentatif

 

Octogone:

 

 

 

Le blocage que le chevalier a accomplit, remplit par cette seule et simple automagicaction le rôle du

régénérateur moteur de la technique qui était devenu inapte à votre progression.

 

 

Ainsi le respect de l'ordre de croissance et d'alphabétisation des aiguilles sous votre règle, observe les prescriptions requises à cette pratique.Le pouvoir qu’avait l'aiguille couple [ A ] qui se plaquai sur le plus petit N R C C  pour concrétiser le nombre couple, se dématérialise pour posséder l’aiguille [ B ] qui devient l'aiguille protagoniste couple du calcul qui vous accompagnera pour toute la durée qu’il vous reste à accomplir sur le sentier des annotations.   Ce blocage est une feinte aux leurres des solutions clonées qui flirtent avec vos annotations, et qui ; par cette manipulaction de l’aiguille [ B ],   vous évite de franchir la frontière qui mène en pays reflet ; que nous déjouerons à chaque finalité des recherches des solutions réelles créées par le nombre couple régit par des manipulactions simultanées des aiguilles couples [ A ] et [ B ].

 

 

 

 

« On flirte avec des passions, et des idéaux,

mais on ne les atteints et ne les éteins

que très lentement et rarement   »

            hors sujet méditatif !

 

 

*La valeur que vient de perdre l'aiguille couple [ B ], qui est dût à cette manipulaction protagoniste d’un phénomène perturbateur,

est maintenant devenue approbatif aux caractéristiques dont je suis admiratif, mais doit abroger pour ce leitmotiv, un calcul

qui est devenu pour cette évolution de la méthode, une apparente opérante périmées qui sera remplacé pour instaurer

une arithmétique qui s'apparente apparemment à celle opérée depuis

le début de votre chevaucher fantasmagothimagique.

 

 

 

*Effectivement la valeur que viens de perdre volontairement l'aiguille couple [ B ], doit se répercuter nécessairement sur l’aiguille [ A ]

pour proportionnaliser la valeur du nombre couple qui reste constante pour des valeurs symbiotiques identiques.

             Cet écart va être compensé par le présent calcul qui devient l'opération de votre progression, et qui va permettre à l’aiguille couple [ A ]

de venir rétablir le comble du compte, par un report progressif (  * )  de l’aiguille couple [ A ], qui est inversement proportionnelle

à l'aiguille couple [ B ] maintenant bloquée.

 

 

 

La valeur de l'aiguille couple [ A ], va donc augmentée de la valeur manquante du nombre couple, qui est déterminée par la soustraction du manque aux valeurs symbiotiques additionnées désignées, et qui se répercutera à chaque blocage de l'aiguille [ B ] par la sympathique [ C ], qui s'effectue dans ce palier de magicité afin d’annihiler les clones inutiles des solutions réelles du manque dûment étudié.

 

 

Calcul protagoniste

 

*       Faites le calcul :    [ MANQUE ] – ( [ C ] + [ B ] ) = [ A ] (  * )

 

*     Où tapez :        [ MANQUE ]     [ - ]   [ C ]   [ - ]   [ B ]   [ = ]   [ A ]

 

 sur votre calculatrice et faites glissez l’aiguille couple [ A ] sous la valeur opérée par ce nouveau calcul qui est maintenant l’opérante de cette technique,

et poursuivez votre itinéraire en conséquence des ordonnances fragmentaires qui vous sont délivrées.

 

 

                    *Ne vous inquiétez pas de l'hypothétique nombre pris ( N P ) ou la case déjà occupée que l’aiguille couple [ A ],

                    peut désormais désigner en s’ordonnant sous la règle.Le lancement de cette technique hors du temps est certifier malgré son ancienneté,

et le nombre couple est égal à la somme des aiguilles couples [ A ] + [ B ] que je vous somme d’acquiescer sans aucune notion dictatoriale de ma part.

 

 

 

 

[   Dépêchez-vous !  ]

 

 

Cette position de l'aiguille couple, peut selon l'avancée de votre initiation, revêtir différentes apparences

qui vont vous être présentées dans le « grimoire intemporel », et qui concédera au chevalier au destrier mythologique le choix

qui s’apparente en conséquence de celles octroyées aux différentes caractéristiques plausibles, et qui vous implore de vous laisser guider par l’héraldique

qui vous est indiquée dans cette guilde initiatique imposée pour régler consciencieusement tout contentieux

 

 

 

 

 

    Le   grimoire   intemporel

                   gothimagique