Carré corné:
 


L’aiguille couple [ A ] touche l’aiguille couple [ B ]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

*Cette recherche des solutions réelles et utiles à votre magistère, que vous n’avez pas oubliées de noter, je l'espère,

est terminologique-ment terminer puisque les aiguilles couples se touchent. ; Mais . . .

 

 

Mais la quête des couples formés par les aiguilles ( du même nom ! ), [ A ] et [ B ] qui se meuvent d’une

case simultanément et en sens opposé est finalisée pou la seule et unique valeur désignée par votre

aiguille symbiotique [ C ].   Ainsi lorsque les aiguilles couples  [ A ] et [ B ] se touchent, et respectent

l'ordre de croissance des aiguilles sous votre règle, qui vous à été prescrit ; la recherche des solutions

réelles entreprises par des manipulactions des aiguilles couples qui restituent le nombre couple est

finalisée pour la valeur symbiotique [ C ], et certifier par la méthode appliquée.    Les couples qui ont été

requit et associés avec les valeurs symbiotiques présentent, vous ont restituer autant de solutions réelles

admissibles, que les aiguilles couples, qui ont des directions opposées et synchronisées par vos

manipulactions se sont positionnées en même temps sur  un nombre restant du carré des croissants.

 

 

 

 

                 * Vos aiguilles couples [ A ] et [ B ] sont-elles actuellement postées

                                  sur des nombres restants du carré des croissants ?

 

           *La réponse du chevalier à la magicité est-elle affirmative ?

          

 

Notez…

Cette dernière solution réelle de valeur symbiotique

si vous ne l'avez pas déjà inscrite

avant votre venue dans ce palier de magicité


 

 

      Si cette dernière solution est identique à celle qui la devance, cette dernière à déjà été écrite,

                                         et cette solution est un clone reflet qui doit être rayer pour ne pas prendre part à vos annotations.

 

                                           Votre destiné est à présent narrée à l’identique, de celle de l’autre chevalier.

 

 

 

*La réponse du chevalier à la magicité est-elle négative ?

 

 

                 

 

Je vous remets l'un des cinq piliers de la magicité

qui vous transportera où je désire vous voir être à cet instant.     

Ce pilier invisible existe belle et bien, et il vous oblige

par sa seule volonté à vous rendre dans iconographie

que je lui suggère de vous imposer

Octogone:                             La preuve la voici !