Carré corné:
 


 le nombre couple

est égal à la somme

 des aiguilles couples [ A ] et [ B ]

 

 

 

 

 

 

 

 

*Si vous voulez arrêter la méthode pour un temps

ou un instant ; le chevalier doit guider son destrier

vers les conseils concédés dans l'idéogramme

Octogone:  avancé ci-contre :

 

 

 

 

 

     *L'addition des aiguilles couples [ A ] et [ B ] vous procurent la valeur couple

     qui est assujetti par l’aiguilles symbiotique [ C ] La somme des aiguilles symbiotiques

nécessaires à cette technique totalise avec le nombre couple, le nombre manquant qui est étudié

 

 

 

                                             Et ainsi pour un manque en ( 3 X )

 

Le   [ manque ]   est égale à   [ A ] + [ B ] + [ C ]

 

                                            

 

                                             Et pour un manque en ( n X )

 

Le   [ manque ]   est égale à   [ A ] + [ B ] + [ C ] + [ D ] + [ …… ] + [ n ]

 

 

*Prenez connaissance des manipulactions requissent à cette pratique archaïque des aiguilles qui vont vous accompagner pendant tout le déroulement de ce jeu, qui est le votre dorénavant, moyennant :$$ !!!.

 

 

   *Déplacez simultanément les aiguilles couples [ A ] et [ B ] sous votre règle, d'une case dans le sens qui leur est appropriée, et qui est le suivant :

*

 

 

 

*     l’aiguille couple [ A ] se déplace de Gauche à Droite

                                                                          [ A ]

 

 

***

 

                                                                                         [ B ]            *     l’aiguille couple [ B ] se déplace de Droite à Gauche

                                                                                         

 

*

 

*        Les aiguilles couples [ A ] et [ B ], par cette manipulaction, vont se mouvoir simultanément

[  En même temps  ] et en sens opposé sous votre règle ;

 d’ 1 case à chaque déplacement effectué aux deux aiguilles couples

 qui forment une seule et même manipulaction.

 

Les nombres pris ( N P ) et restants du carré des croissants (N R C C ) seront donc

Confondus sciemment pour vous permettre de maintenir

la valeur du nombre couple.

Les nombres pris que vous avez rayés sur votre règle, prennent dans cette manipulaction

des aiguilles couples toutes leurs importances.

 

  Les aiguilles couples vont ainsi, comme par magie vous délivrées, et vous restituées tous

les couples de cette étude similaire du dé à jouer que nous avions analysé précédemment

pour une valeur perpétuellement constante des aiguilles symbiotiques qui totalisent avec le

Nombre Couple, ce manque sécable en solutions réelles et admissibles à la magicité.

 

 

 

Le principe originel de cette technique archaïque originale

 

Le principe n’en est pas moins d'une efficacité prouvée, et qui pour votre plus grand plaisir, allez vérifier tout au long de ce sentier

quelque peu ou hors du temps, et en temps réel des solutions retrouvées ; Malgré cet autre temps, pensée de temps à autre à votre destrier ;

qui n'est certes pas un tamagotchi, un pokémon ou autres digimons , mais qui comme eux , à un besoin mythologique de se restaurer

et de se reposer de temps à autre.

 

 

 

 

 

Notez

   au fur et à mesure de cette progression des manipulactions des aiguilles couples [ A ] et [ B ],

 toutes les solutions réelles et utiles au manque que vous rencontrerez, et qui se reconnaissent aux  2   N R C C

( nombres restants et différents du carré des croissants )que ces aiguilles couples désigneront en même temps

lors de cette ambivalence [ qu'ils me plais décrit :«  sens’uellement et invers’ment proportionnel’  »]

 

 

[ A ] + [ B ] sont placées sous 2  N R C C différents  =  solution réelle

 

 

 

 

 

Les notations ont été largement détaillées

et s'effectuent par une écriture  « occidentale »  de gauche à droite,

et (de droite à gauche des valeurs désignées par les aiguilles sous votre règle ).

 

 

    Rappel des annotations de solutions

 

               Cette annotation s'accomplit impérativement du plus grand au plus petit des nombres désignés par vos aiguilles,

( sans tenir compte de l'ordre de croissance qui est aussi l'ordre alphabétique des aiguilles ). Cette présente méthode surveille

à votre place l’ordre des aiguilles sous la règle, qui peut-être désordonné en pays cloné, et qu’elle ne manquera pas d’éveiller

à votre bon souvenir, le moment propice, et à cette seule condition.

 

Les aiguilles couples [ A ] et [ B ] ne dépendent que de votre agilité à devenir chevalier de l’ordre, le désordre des aiguilles sous votre règle

vous sera toutefois expliqué, mais faut-il encore être en accord avec le temps écoulé de vos erreurs par rapport au suivi de cette idéologie de magie,

qui est subdivisé en paliers appropriés. Les annotations doivent être écrites obligatoirement en ordre décroissant, afin de permettre à cette méthode

de vous communiquer le secret de vos éventuelles erreurs; et d'éradiquer les leurres qui pourraient vous déstabiliser de votre destrier,

et le cas présent échéant, de reprendre convenablement le sentier à l’orée de cette frontière ,qui avait été franchies par mégarde

par un chevalier étourdi à ces anomalies qui le lie à d’autres écrits.

 

 

 

Octogone:  Un chevalier avertis vaut l’héraldique de l'ordre des templiers

 

Si vous êtes prudent, vous prendrez assignation des écrits que je vous ai mentionnés dans ce module spécifique

 à cette iconographie ci, avant de vous lancer juché sur votre destrier, sur ce sentier de la magicité convoitée

N’oubliez pas de revenir ultérieurement et impérativement à l'héraldique qui vous gouverne actuellement

pour reprendre actes des injonctions de cette technique.

 

 

 


 

La vertu du chevalier réside dans la dextérité ;

mais aussi dans les conseils qui lui sont prodigués

 

 

 

Pour éviter tout risquent d’erreurs

 

 

 

*Je vous remercie, et vous conseille de faire l'acquisition d’un petit cahier de brouillon bon marché, pour noter vos solutions réelles trouvées

que vous allez me restituées avec les manipulactions des aiguilles primitives.

 

 

  Séparez les solutions qui ne sont pas formées avec les mêmes aiguilles symbiotiques, pour vous permettre ultérieurement de visualiser immédiatement,

vos éventuelles erreurs avec le plus de faciliter, et de ne pas omettre de faire une séparation, afin ne pas mélanger des solutions qui n’appartiennent pas

au même manque analyser.

 

*Je vous remercie d'avoir pris la liberté de visité le complément qui vous était proposé, qui vous prémuni de bien des paliers,

et de franchir ce pays ou miroite des solutions reflets qui « prémoni  » une joute inexorable

et où le chevalier doit expier toutes ces erreurs et éradiquées ses leurres des annotations noter.

 

Manipulactionnez vos aiguilles couples [ A ] et [ B ] et choisissez votre destinée, sans changer de destrier,

et sans oublier d’annoter les solutions réelles rencontrées pendant cette chevauchée.

 

 

*vos aiguilles couples [ A ] et [ B ] sont en ordre croissant sous votre règle

 

 

 

Octogone:                  *L’aiguille couple [ A ] touche l’aiguille [ B ]

 

Pour cette juxtaposition, c’est avec dévotion

que vous écouterez l’oraison de votre situation

qui vous attend patiemment dans le palier

qui vous est assigné :

 

 

 

                *Les aiguilles couples [ A ] et [ B ] se superposent sous une même et unique case

 

Octogone:

L'amalgame légitime de cette particularité guide le destrier

vers le sage et vénérable palier, qui va renseigner le chevalier

sur cette contrariété constatée et pratiquée,

qui vous est cité dans cette contrée :

 

               

 

 

               

 

                *L’ordre de vos aiguilles couples [ A ] et [ B ] est respecter

                         mais votre modalité n’est pas répertoriée ci dessus

 

 

 

 

Manipulactionnez vos aiguilles couples [ A ] et [ B ] qui ne manqueront pas de vous délivrer d'autres couples

qui forment peut être des solutions réelles, qui devront être notées jusqu'à ce que vous rencontriez l'un des deux cas

occasionnés précédemment par les aiguilles couples [ A ] et [ B ]

 

 

 

 

*vos aiguilles couples [ A ] et [ B ] sont désordonnées sous votre règle

 

                *L’aiguille couple [ A ] se situe après l’aiguille [ B ] mais

            avant l’aiguille symbiotique [ C ] pour vous délivrer l'ordre qui est alors :

 

              *    premier cas = [ B ] / [ A ] / [ C ]

 

À la différence de ce qu'il vous faut décrocher en travaillant à l'école, pour ma méthode le fait de ne pas disposer du B A C

ne suscite aucune abstraction à la compréhension de cette technique archaïque éthérée de magicité.

 


 

Il est probable que vous ayez engendrer une anomalie de solutions clonées qui n'est pas fondamentalement nuisible à votre quête du numéromagique

que vous espériez concrétiser. Le chevalier va simplement comprendre et corriger ces erreurs de manipulactions des aiguilles couples, pour permettre

à son destrier de reprendre le sentier dégager des obstacles indiqués, et il pourra de nouveau trotter sur le cours des événements en toute quiétude,

et respecter cette méthode qui est assez explicitement détaillée avec gratitude .

 

choisissez l'une des alternatives qui peuvent se présenter, et allez effectuer votre pèlerinage, sinécure d'une croisade de bonne augure

 

 

 

*L’aiguille couple [ A ] touche l’aiguille couple [ B ]

( en ordre désordonné )

 

Je vous octroie cette épée que vous ne sauriez voir, et qui vous fera choir ces solutions erronées de vos annotations,

qui une fois délivrées des solutions clonées, vous donnera le pouvoir de revenir galoper sur le sentier de la magicité

par l’iconographie conseillée et concédée ci-contre :

 

 

 

 

Octogone:  *L’aiguille couple [ A ] ne touche pas l’aiguille couple [ B ]

( en ordre désordonné )

 

 

Octogone:  Je vous avoue, que la croisade va peut-être excéder la quarantaine généralement imposée,

 et vous alloue, pour ne pas vous éterniser en pays cloné, cette massue qui va guider votre issue.

 

Ayez l'amabilité de vous conduire comme un chevalier dans l'héraldique

des éradications qui est votre seule solution actuelle.


                *L’aiguille couple [ A ] se situe après la symbiotique [ C ]

                                      pour restituer l'ordre qui le suivant :

                      *    deuxième cas = [ B ] / [ C ] / [ A ]

                     

 

 

 

 

Cet ordre ne peut être obtenu que par un calcul,

 et le chevalier de la magicité n'est pas un chevalier bien éveillé

 

 

Dans l’imagerie médiévale, on pourrait dire que vous êtes désarçonner de votre destrier mythologique, et que votre intronisation

 à l'ordre du chevalier gothiconuméric est légèrement compromise du fait de votre inattention, et que votre initiation s'accomplit à présent à pas de chevaliers.

 Dur-Dur ! ! !   la marche à pied sur un sentier qui est déjà bien assez escarpé, vous ne trouvez pas ?

Et 1 km à pied ça use, ça use ; et 1 km a pied ça use les ….

*La prudence et donc de mise, et vous allez assainir votre travail, et asséner ou rayer les solutions clonées qui n'ont pas manquées de s'infiltrer

dans les annotations des seules et uniques solutions réelles requises pour cette Oeuvre numéromagique, symbole de ce trésor que l'on nomme    « satisfaction personnelle ».Effectivement vous allez rechercher ces solutions reflets et les anéantir, car je le vous signal en passant, vous êtes bien en pays interdit,

et l’adversaire vous leurre de ces artifices.

 

Le chevalier n'est pas à la retraite, et ne peut donc pas battre en retraite une croisade qu'il a lui-même déclenchée en pays cloné.

Pour cette raison je vous loue la panoplie complète du chevalier guerrier qui doit assainir ses annotations dans un combat loyal est égal,

puisque les solutions clonées à ont été notées comme indiqué, et qu'elles ne manqueront pas de se faire remarquer même si leurs écritures sont jumelles

à celles réelles. Le chevalier peut s’harnacher des armes qui lui permettront asséner les clones, et d'assainir ces annotations qui compromettent

pour un temps le chevalier de chevaucher le destrier sur le sentier alloué, pour guerroyer dans une croisade où le chevalier doit avec ardeur corriger ces erreurs.

Cette croisade est truffée de pièges qui sont autant de feintes mises sur votre parcours, et qui néanmoins ne compromettent, et ne mettrent pas fin à cette méthode.

 

 

 

 

Octogone:  *Respecter les préceptes édictés qui vont vous guider sur les traces des solutions clonées,

et qui armée comme vous devriez l’être, ne pourrez que ressortir vainqueur

du duel qui vous attend dans ce palier cruel.