magique à seize cases

 

 

           1 )      Retrouvez le carré des croissants de cette nouvelle grille gothimagique paire avec l’aide de son carré des numérotations qu'il vous faut remplir préalablement.

 

           2 )      Inscrivez les nombres pris et les nombres restants de ce nouveau carré des croissants qui s'insèrent dans les cadres respectifs mis à votre disposition. Vous respecterez l'ordre croissant de leur numération pour que vous puissiez prendre cette habitude de respecter l'organisation des nombres qui régit les harmonies hermétiques macro et microcosmiques.

 

            3 )     Calculez la valeur du nombre pilier de ce magique pair qui est un nombre à virgule, et qui vous sera expliqué dans l’étude du vingt-cinq cases

 

            4 )     Poursuivez le calcul pour l'obtention du nombre magique de cette église numérique traditionnelle

 

            5 )   Validez la méthode du carré des croissants qui s'effectue par l'addition des valeurs inscrites sur une même diagonale de cases, et qui ,pour vos deux diagonales, doivent correspondre à la valeur du nombre magique que vous avez acquit avec la formule adéquat, qui acquiesce la conformité de ce présent carré des croissants.

 

            6 )     Déterminez la valeur des manques de chacune des lignes et colonnes encore incomplètes que vous reporterez dans l'alignement qui correspond aux nombres pris présents sur chacune d’elles, et qui doivent être soustrait à cette nouvelle valeur magique.

 

            7 )     Indiquez pour ces manques la valeur de sécabilité que devra requérir une solution réelle du manque que vous devrez analysées.

 

manque en ( x ) fois

X est égale au nombre de cases vides du manque

 

 

Lorsque je vous disais que vous alliez être autonome vous ne m'aviez pas pris au sérieux, et bien vous aviez eu tort, et pour votre peine je vous remercie de vous acquitter des petites corvées demandées, qui vous ont été longuement détaillées.

 

Complétez :

 

        §        3---  calcul du nombre pilier

 

§     §        4---  calcul du nombre magique

 

 

 

 

 

 

§     §        5---  calculs des diagonales

 

 

 

 

 

 

 

Vous allez déterminer les solutions réelles qui s’exécutent pour chacune des valeurs des manques que vous venez de restituer, avec l'appui des nombres restants du carré des croissants et le nombre de cases vides qui régit la valeur de décomposition du manque à étudié.

 

 

 

Le tableau des décompositions de manques a été agencé en fonction du nombre de solutions réelles de manques que vous devriez me restituer pour les huit manques de cette chapelle numérique.

Cette démarche peut être faite mentalement à condition de ne pas oublier d'éventuelles solutions réelles du manque dûment étudié sur le parcours de ce sentier de la magicité.

 

      Si toutefois vous préfériez opérer les détails des calculs, faites attention à ne pas mentionner une même solution en inversion d'écriture numérique

 

[   ( B + A )   =   ( A + B )   ]

 

 

Un travail réalisé avec prudence et cohérence est la protection la mieux appropriée pour annihiler les éventuels risques d'erreurs malencontreuses qui pourraient administrer des conséquences irrémédiables à une magicité, si vos éventuelles méprises ne sont pas immédiatement corrigées.

 

 

 

Il serait sage toutefois que vous préfériez la méthode des soustractions d’un manque à tous vos nombres restants du carré des croissants et de n'écrire qu'une seule solution sur les deux qui peuvent être admises pour un manque en 2 fois ( 2 X ), et de ne garder comme solution réelle que celle formée en nombres restant et différents du carré des croissants et écrite en ordre décroissant des valeurs qui la compose.

 

 

Détail des calculs de recherche des solutions

    Le graphique ci-après permet de constater qu'il est préférable de poursuivre l'investigation de cette quête du magibasique par une superposition des manques perpendiculaires [ ligne / colonne ] qui ne possèdent qu'une seule et unique solution réelle de manque.

Ce petit procédé ingénieux, nous alloue la possibilité d'éliminer d'emblée les solutions réelles incorrectes des manques qui disposent de deux solutions réelles acceptables.

 

Avertissements 

 

Pour cet ouvrage la réalité n'est pas forcément admise, mais elle est retenue comme une probabilité de magicité qui respecte la charte énoncée des numéromagiques traditionnels

 

 

compréhension de cette intervention éradication

 

 

  Exemple hypothétique d'assimilation

 

Si la colonne A possède une solution réelle ( 10 + 4 ) pour un Manque 14 en ( 2 X ) et que la colonne C d'un manque 17 en ( 2 X ) totalise 3 solutions réelles : ( 13 + 4 ), ( 10 + 7 ), et ( 9 + 8 ) qui sont admissibles par une magicité qui confère aux nombres :4 ; 7 ; 8 ; 9 ; 10 et 13 le titre honorifique de nombres restants du carré des croissants

 

Attention

 

   pour cet exemple les nombres restants du carré des croissants sont des valeurs hypothétiques qui ne servent qu'à une compréhension

Nous pouvons prédire que seule la dernière solution

( 9 +8 ) du manque 17 en ( 2 X ) sera cette unique solution réellement administrée à cette magicité

 

 

 

Pourquoi ?

 

Deux lignes ou encore deux colonnes sont dites parallèles et ne se rencontreront jamais en une case commune dite de superposition « réservée exclusivement » ( PLÉONASME ) à des manques qui sont perpendiculaires dans la représentation graphique de la grille du futuromagique.

 

Les valeurs ( 10 + 4 ) de cette solution du manque quatorze en deux fois ( 2 X ) de la colonne A sont les uniques nombres mis à votre disposition et qui doivent donc être relogés obligatoirement dans les deux cases encore vides de ce manque quatorze ( colonne A ).

 

L'interdit est donc imposé aux solutions ( 13 + 4 ) et ( 10 + 7 ) du manque dix-sept en ( 2 X ) colonnes C qui est un manque parallèle à la colonne A et qui n'ont aucune case dite de superposition.

 

Les solutions réelles ( 13 + 4 ) et ( 10 + 7 ) ne sont pas acceptées par les lois de cet art combinatoire de mosaïques numériques même si les exigences en nombres restants et différents du carré des croissants ont été respectées.

 

 

Revenons maintenant à votre grille église gothimagique pour appliquer ce même éventail, et ainsi rafraîchir les solutions retrouvées.


Suite de votre étude

 

La solution réelle et unique d'un manque impose une autocratie de magicité qui privilégie une solution à être obligatoirement inscrite dans votre futuromagique.

 

Les autres nombres respectent et se plient à cette harmonie convoitée pour la plus grande satisfaction de la magicité « c'est une monarchie démocratique des nombres en quelque sorte, et les solutions uniques président la poursuite de ce jeu empirique de numéromagie »

 

 

      Découvrez pour notre carré les solutions réelles des manques de la colonne A et de la colonne D qu’ils vous seront impossibles d'inscrire dans un tradimagique numérique, par une comparaison visuelle des deux solutions des manques colonnes A et D par rapport aux deux autres manques qui leur sont parallèles et    [  qui n'ont aucune case de superposition commune et qui ne possède qu'une seule solution qui est de ce fait prioritaire à la magicité  ]    vous fera annihiler les solutions réelles inadaptées des manques A et D.

 

 

Les solutions éradiquées qui ne pourront pas permettre une magicité traditionnelle sont :

 

 

Ø      Ø       COLONNE A   manque : ……… en ( 2 x )             ( …… + …… )

 

Ø      Ø       COLONNE D   manque : ……… en ( 2 x )             ( …… + …… )

 

( …… + …… ) et ( …… + …… )  sont des solutions réelles anormalgiques.

 

 

 

Maintenant que nous venons d’assainir visuellement la recherche des solutions réelles que vous aviez trouvées, il ne vous reste plus qu'à effectuer la méthode des superpositions de solutions réelles de manques perpendiculaires

 

 

Complétez le tableau des superpositions et rechercher le nombre commun de deux solutions réelles

et admissibles à une magicité de deux manques perpendiculaires en ( 2 X )

 

 

Deux solutions réelles de manques qui sont perpendiculaires définissent la case commune de ce nombre commun qui se place dans la représentation graphique du tradimagique

 

Tableau des superpositions

 

 

 

Le tableau des superpositions qui a été réalisé vous a permis de faire la déduction visuelle de ce gothimagique à seize cases, il ne vous reste plus qu'à remplir la grille futuromagique pour éveiller ce quadrillage à la magicité.

Vous venez de réaliser ce magique par une méthode logique que je vous ai dictée et que vous avez réalisé entièrement.

D'autres sentiers auraient put-être préconiser pour accéder à cette même magicité qui respecte ma méthode du familier carré des croissants, mais ceci est une autre histoire qui ne vous sera pas compté dans les autres pages de cet ouvrage.


L’avantage de cette méthode est d'éradiquée des solutions réelles de manques qui n'étaient en faite que des « leurres » à une magicité, et de vous faire réaliser un magique qui apportent : satisfaction personnelle, et compréhension à cette édification annoncée.

Complétez cette grille par les reports de vos déductions et validez la magicité de cette chapelle gothimagique par les dix additions qui s'imposent et dont deux ont déjà été agréé par la formule apprise.

 

 

 

 

Vous sentez-vous apte à construire un magique

 qui possède une grille de vingt-cinq cases,

 maintenant que vous êtes devenu

Un numéromagicologue avertis ?

 

      Votre réponse est affirmative ?

 

 

 je vous invite à tourner les prochaines pages de votre ouvrage et réaliser un monastère qui a du caractère