Zone de Texte:

Historique de cet ouvrage

 

     Les études que je vous restitue dans ce présent volume de vulgarisation n'auraient pas vu le jour sans le concours d'une simple photographie publiée dans un livre que j'acquis dans la petite boutique d'une librairie spécialisée. Quotidiennement des astrologues nous informent par l'intermédiaire des médias, de notre avenir, par ce qu'ils nomment : Horoscope ou thème astral. Mais quels sont les fondements de cette technique qui pratique l'étude des désastres qui peuvent être prémunies dans des astres, qu'elles sont les origines historiques qui ont fait que cette science occupe désormais une place primordiale dans les éditions; et qu’elle soit devenue l'une des rubriques les plus scrutée avant celles sportives politiques ou financières. Je suis de nature assez curieux, et je me passionne pour l'histoire antique et médiévale, les courants de pensées religieuses et l’irrationnel lorsque ce dernier est étudié par une approche scientifique.

     Je voulus combler mes lacunes sur le motif qui fut les lettres de noblesses de cette science parallèle et traditionnelle, en entrant dans cette petite librairie.  Je savais déjà dessiner et interpréter sommairement des thèmes astraux, mais j'ignorais encore les bases historiques sur lesquelles reposaient cette science souvent controversée, parce que pas assez individualisée, et donc pas assez précise, et sujette aux discrédits légitime de leurs détracteurs.  Je franchissais alors la porte de cette petite boutique, afin de faire l'acquisition d'un ouvrage sur l'histoire de l'astrologie.  Les rayonnages de cette petite librairie spécialisée sur des sujets hors normes ne recelaient qu’un seul recueil sur cette science et son évolution à travers les âges; il m'était donc assez difficile de pouvoir faire un choix.  Je le feuilletai rapidement, sans prendre vraiment connaissance de son contenu, et je le reposais pour m'apprêter à ressortir sans rien acheter.  C’est alors que Monsieur le libraire m’interpella, et il se mit à me vanter ce livre au format de poche, qui contenait de nombreuses et magnifiques photographies couleurs, que je venais de parcourir par politesse, sans faire preuve d'une grande attention à son égard, je le reconnais à présent.  Je ressortis de cette petite librairie soulagé de quelques pièces et vous l'auriez deviné, de cet ouvrage qui ne me permettrait pas d'assouvir ma curiosité sur les flots de mes lacunes.

     Ce livre était un ouvrage de « vulgarisation » et de plus, le libraire n'avait semble-t-il, un peu forcé la main. Selon une vieille habitude, je passais rendre visite à une amie, qui comme moi se passionne pour l'histoire médiévale et les spiritualités qui ne font pas l'actualité, pour disserter sur des sujets éclectiques et énigmatiques qui environnent notre penchant commun : Les récits fantastiques et mystérieux.  Je lui racontai donc l'histoire de ce libraire qui venait de me forcer la main sur l'acquisition de ce livre, qu'elle feuilletait pour en apprécier les images.  Je voulus le lui offrir, mais à mon grand étonnement, mon amie me tint à peu près les mêmes propos que ceux du libraire sur son histoire « commerciale », en me rétorquant que je trouverais certainement quelque chose d'intéressant et de passionnant si je me donnais la peine de le lire, et mon amie ne voulut pas l'accepter pour cette simple et unique raison.


      De retour chez moi, et le soir même, je me mis à parcourir les pages de mon ouvrage, et m'arrêtait de temps à autre sur des représentations d'instruments de mesures, d'appareils servant autrefois à l'orientation astronomique, et sur des oeuvres d’arts de civilisations maintenant disparues, qui ont fait de cette science ces fameuses lettres de noblesses.  C’est alors que mon regard se figea sur une photographie qui représentait une médaille talismanique qui aurait appartenu au Roi Louis XIV ( que l'on nomme plus simplement Roi Soleil ), et qui montrait une grille en forme de carré qui renfermait dans ces cases des nombres disposés de manière assez singulière.  C'était la première fois que je voyais un tel assemblage numérique et magique, qui est un Art appelé « carré magique », et qui constitue l'essentiel de ce présent volume. Je voulus savoir ce qu'il avait de tellement spécial pour prétendre porter un tel nom, à quoi il pouvait bien servir, et pourquoi cette médaille était dans un ouvrage d’astrologie ?

    Je me mis à lire le chapitre qui accompagnait cette médaille talismanique pour m'informer. Là, je dois avouer que j’eu la surprise d'apprendre le fonctionnement magique de telles grilles, et la stupéfaction qui vous sera délivrée par cette médaille talismanique qui est à l'origine de la dévotion que je porte actuellement à cet Art.  Mes lacunes sur l'histoire de l'astrologie pouvaient maintenant bien attendre.  Je me mis à étudier en vain cette grille magique, et je me renseignais en compulsant les ouvrages de ma bibliothèque, qui pourraient peut-être me fournir les réponses attendues.  J’appris ainsi la symbolique des mosaïques numéromagiques, mais rien au sujet de leurs réalisations.  Je prie donc mon courage est mon stylo en main et entrepris de rechercher un magique à vingt-cinq cases.  C’est cette étude que je vous restitue avec les commentaires utiles à sa compréhension, et sous une forme ludique, cérébrale et visuelle qui pourrait porter la maxime « je conte, tu comptes ».  Le seul et unique fil d'Ariane que je possédais pour mener à bien cette entreprise de reconstruction du carré magique était la méthode que je nomme: « le carré des croissants » que vous allez bien évidemment découvrir dans les prochaines pages de votre ouvrage. 

 

     J'ai donc créé des méthodes, inventé des tableaux et des appellations qui me permirent de parvenir à mes fins. La méthode de ce fameux carré des croissants, n'était qu'une théorie que j'avais visualisée sur cette simple médaille talismanique.  Il aurait pût arriver qu'aucun carré magique de vingt-cinq cases ne ressorte de mon étude, et le livre que vous avez acquis n'aurait jamais vu le jour.  Cette épopée qui consistait à retrouver un numéromagique de vingt-cinq cases à partir d'une simple photographie, a été récompensée par des mathémagiques et l'aboutissement de cet ouvrage, qui est un essai précis de carrés magiques traditionnels des neuf, seize et vingt-cinq cases. Je vous remercie d'ores et déjà d'en avoir fait l'acquisition et je vous souhaite un pittoresque divertissement visuel dans l'Art des magiques numériques.  J’espère sincèrement que mon étude, qui va être un peu la votre, comblera vos lacunes sur ces créations de grilles dites magiques, qui remonteraient dit-on « du royaume des temps oubliés ».

 

 Après votre étude de la numéromagie, et pour les besoins de cette réalisation d'un ouvrage de vulgarisation, j'ai emprunté des petits cheminements qui vous permettront de créer des numéromagiques cathédrales, qui sont malheureusement pour moi vides de toutes compréhensions, mais d'agréables récréations.


     Vous apprécierez ainsi à sa juste valeur l’étude que vous aurez menée en ma compagnie sur un simple monastère de vingt-cinq cases.

Vous deviendrez un numéromagicologue averti même si vous n'êtes, comme moi, pas très ancré sur les mathématiques, qui sont néanmoins la Mère des sciences qui régit aussi l'Univers.  J'ai réalisé cette étude lors de mon 18e été; douze ans se sont écoulés où je me suis intéressé à d'autres sujets tout aussi passionnants, pour enfin reprendre cette analyse. J’ai réalisé, puis rédigé cet ouvrage afin de vous la faire partager le plus précisément possible, dans un essai de magicité que je pense accessible à tous, et que je dédie à l'enfance et à l'innocence pour cette occasion. 

 

   Savez-vous encore entr’apercevoir l’innocence dans les regards de l'enfance ?

 

Cette inhibition du langage, gage de maux, vrais présage !

Car le mot : innocence n'est pas gage  « dit: Non-sens »

 

Retrouvons ou essayons de retrouver ce regard qui fait que l'enfance est une chrysalide bien éphémère et mère de la plus grande magicité symbiotique à mon sens.

Avant que vous ne pensiez ou ne disiez :

 

Le contenu de cet ouvrage me paraît bien compliqué !

« Cette étude vous devance et vous dit: essayez »

 

     Tout vous est expliqué et détaillé pour vous initier graduellement à cette technique de reconstruction de grilles numéromagiques traditionnelles.

     J’ai réalisé cette présente et apparente thèse de magicité sans l'appui d'un ordinateur, mais simplement avec une calculatrice qui possède les fonctions « plus, moins et égale », un simple crayon et une gomme.

 

      Aucun autre support à cette photographie de la médaille talismanique n'a été utilisé pendant l’étude menée, mais un dictionnaire fût le bien venu, pour m'éviter les nombreuses répétitions dans les textes que vous allez découvrir et parcourir sur ce sentier de la magicité.

     Je remercie toutes les personnes qui m'ont encouragé pendant la rédaction des textes qui vont vous accompagner, et tout particulièrement la personne qui fît que je la reprenne quelques années plus tard, malgré mon cursus scolaire qui ne m'a pas mené dans un degré supérieur, pour néanmoins vous la faire partager.

 

      Le seul et unique trésor que vous divulguera ce livre n’est pas le fabuleux secret mythique ou mystique des Cathares ou Templiers, ou encore celui des alchimistes de ce haut Moyen Âge, pour lequel et lesquels du reste, j'ai une grande affiliation de sympathie.

      Le seul trésor que vous trouverez dans cet ouvrage est la compréhension par la pratique que l'on nomme un enseignement, et pour ma part une initiation à la numéromagie, ou bien encore : une satisfaction personnelle de réalisation.